Donner aux collégiens les outils pour leur engagement

Comment promouvoir la démocratie scolaire et favoriser l’engagement des élèves au sein de leur collège ? C’est souvent par les instances représentatives comme le Conseil de la Vie Collégienne (CVC) que des responsabilités sont données aux élèves et qu’ils peuvent réaliser des projets qui leur tiennent à cœur. Encore faut-il les former à la méthodologie de projet et les initier à des outils pour qu’ils en deviennent les véritables acteurs ! C’est toute l’ambition du cycle de formation et de l’accompagnement qui ont été mis en place cette année pour les huit élèves élus au CVC du collège Chambéry de Villenave d’Ornon.

Lire la suite
Publicités

MDL: Un endroit de convivialité au Lycée GUSTAVE Eiffel

Une Maison des lycéens ( MDL ) existe dans chaque lycée. C’est une association gérée directement par les élèves de 16 ans ou plus. Son rôle ? Participer au développement de la vie sociale, culturelle et sportive dans l’établissement.

Grâce à mon stage durant cinq mois au Lycée Gustave Eiffel, j’avais de la chance d’avoir participé à des activités organisées par la MDL et travaillé avec les gérants. Ça m’a permis de bien découvrir cette conviviale instance. Dans cet article, je vous présenterai les avantages de la MDL du lycée Gustave Eiffel ainsi que ses certains problèmes numériques.

La Maison Des Lycéens est une association du lycée qui a pour but d’organiser des activités pour les lycéens. Elle offre plusieurs services :

–Le foyer :

Le Foyer est une salle où les adhérents peuvent se reposer pendant leur temps libre. Des fauteuils et des tables sont à disposition des utilisateurs. Des jeux de société sont également disponibles ainsi que des ballons (foot, volley, hand).

Pendant mon stage, je suis allée plusieurs fois. Les élèves se sont reposé sur les chaises en prenant un petit café ou un chocolat. Dans la salle, il y a un wifi illimité. Les élèves peuvent surfer sur leur portable, tablette ou macbook. Selon une petite discussion avec des élèves, je trouve que la plupart des jeunes utilisent beaucoup les applications sociaux (Facebook, Snapchat, Instagram…).

Quand je leur ai posé des questions par rapport aux risques numériques, ils m’ont dit: c’est vrai qu’on peut rencontrer  souvent des harcèlements, des insultes, des images ou des vidéos horribles sur les réseaux sociaux. Parfois, même si les victimes s’énervent, ils ne savent pas à qui ils peuvent chercher des aides. Les gens écrivent des mots pour se moquer des autres, peut-être ils ne sont pas méchants, mais ils savent pas les dangers des réseaux sociaux. Leur parole peut être répandu très très loin en quelques secondes.

Heureusement, il y aura une institut ( IRTS ) qui va intervenir en septembre 2017, pour toutes les classes, de leur donner une formation sur le harcèlement sexiste. Le cyber-harcèlement sexiste fait partie du programme.

— Le cyber-foyer :

Il regroupe une quinzaine d’ordinateurs dédiés au surf libre sur internet, Facebook, MSN, Skype. Grâce aux casques audio munis de micros, les élèves peuvent communiquer avec leur entourage. Counter Strike, World of Warcraft, Crossfire online, ainsi que d’autres jeux seront à disposition des adhérents.

Sur le mur du cyber-foyer, on pourra afficher des slogans ou des images intéressantes pour rappeler les règles d’une bonne utilisation des ordinateurs et l’internet.

— Les clubs :

Pour l’instant, il y a le club d’échecs, de jeux de rôle, de hip-hop, de maths… Les élèves ont la bienvenue de s’intégrer à tous les clubs selon leurs intérêts. La Maison Des Lycéens peut aussi aider financièrement des adhérents à organiser des voyages scolaires, des sorties cinéma, des concerts…

Le numérique a bien bien facilité notre vie dans presque tous les domaines : au travail, aux études, aux loisirs… En même temps, il nous a apporté des risques et dangers. En conséquence, c’est un sujet très important pour nous tous. En tant que futur personnel éducatif,  on a la responsabilité de favoriser le cyber-environnement au sein de l’établissement.

A Magendie, les élèves prennent le contrôle !

 

Elle est dans toutes les têtes et sur toutes les lèvres, comme depuis plusieurs années et après  des mois de travail, la JDLA arrive et va permettre à tous les élèves de prendre les commandes de leur établissement : le Lycée François Magendie !

La JDLA ? Comprenez-y la Journée du Lycée Autrement !

Lire la suite

Le CVL en lycée professionnel : le difficile engagement des élèves

 

Extrait du site du ministère de l'éducation nationale
Extrait du site du ministère de l’éducation nationale

Qu’est-ce que le CVL ?

Le CVL (pour Conseil de Vie Lycéenne) est  le lieu où les lycéens sont associés aux décisions de l’établissement. Les élus y représentent les élèves de leur établissement.

Ils sont consultés pour toutes les questions relatives à la vie de l’établissement et notamment : Lire la suite

L’engagement au lycée : fiction ou réalité ?

IMG_6370
Photo prise par Soumia TASSAFOUT – droits réservés – copyright 

L’engagement au lycée : fiction ou réalité ?

Le lycée professionnel Marcel DASSAULT est une partie intégrante de la cité scolaire de Mérignac avec le lycée général et technologique Fernand DAGUIN. À l’intérieur du « système » scolaire de notre lycée, une vie relationnelle fonctionne avec des objectifs, des délais et des dates à respecter, des rôles, en négociation constante avec l’administration et les éléments du système. Cela fait plus de 50 ans que l’éducation nationale affirme de façon officielle l’importance de la représentation effective des élèves dans la vie de l’établissement.

Qu’en est-il sur le terrain ?

Au lycée Marcel Dassault, le constat sur la vie lycéenne est alarmant. Le taux de participation à la vie lycéenne est de plus en plus faible, les autres lycéens ne s’intéressent plus aux instances de la vie lycéenne. Pour nos élèves le rôle de délégués se résume à défendre leur propre personne au conseil de classe ou, au mieux, les autres élèves au conseil de classe et éventuellement au conseil de discipline.

Une équipe qui refuse de céder au fatalisme :

Le fait d’instituer officiellement une représentativité dans l’établissement n’est en lui seul pas suffisant pour que celle-ci soit spontanément effective. L’élève désigné par ses camarades pour les représenter, même s’il a été élu dans le respect formel des règles démocratiques, n’acquiert pas pour autant, du seul fait de son élection, l’ensemble des connaissances et des compétences qui lui seront nécessaires pour exercer convenablement son mandat. Les délégués-élèves doivent recevoir une formation adaptée, reconnue dans les textes officiels comme une composante importante des actions d’éducation à la citoyenneté menées par l’établissement. Adopter une démarche coopérative, une action de formation née de demandes et qui s’inscrit dans un contrat : là se trouve la clé de la réussite. L’accent et le projet réalisé dans notre établissement concernent les délégués principalement. MAIS – TOUS les élèves sont concernés par la vie du lycée. Il en vient donc au CPE d’accompagner ces élèves et de redynamiser la vie lycéenne. « Accompagner les élèves, notamment dans leur formation à une citoyenneté participative » est une des compétences clé que le CPE se doit de travailler. Rendre visible et lisible la vie lycéenne et la participation des élèves est un travail qui se fait dans le temps et qui prend racine dès le début de l’année à l’occasion des semaines de l’engagement lycéen. Cette année, la construction d’un véritable exercice de la citoyenneté est à l’honneur notamment à travers l’organisation du forum citoyenneté en lien avec les associations locales qui se déroulera en janvier prochain ; mais aussi, une formation des délégués plus ciblée ; un lien effectif est en cours de solidification entre le CVL et MDL. Ce lien sera visible, notamment à travers un projet visant à rendre l’entrée du lycée et la MDL plus conviviale : un projet de personnalisation de ces lieux communs à tous est en cours de réalisation. De façon plus large, un autre projet a été mis en place sur recommandation de la ville de Mérignac. L’artiste mondial JR est venu dans la cour des lycées Dassault et Daguin afin de mettre en acte un projet de street art. L’idée était de travailler sur la question de l’identité, de la citoyenneté et du vivre ensemble.

12219620_879396368780978_3509605466456561591_n
Soumia TASSAFOUT – photo prise le 17 Décembre 2015  tout droits réservés – copyright

Tant d’actions, de projets permettant à l’ensemble de la communauté éducative d’agir, d’interagir et de réagir pour former des professionnels et des citoyens avertis et responsables, qui sauront prendre toute leur place dans notre société.

Soumia TASSAFOUT